Cook, Michael

Michael Cook, dramaturge (Londres, Angleterre, 14 févr. 1933 -- St. John's, T.-N., 2 juill. 1994). Cook passe 12 ans dans l'Armée britannique et obtient un brevet d'enseignement à l'U. Nottingham avant d'immigrer à Terre-Neuve en 1966. À St.
Michael Cook, dramaturge (Londres, Angleterre, 14 févr. 1933 -- St. John's, T.-N., 2 juill. 1994). Cook passe 12 ans dans l'Armée britannique et obtient un brevet d'enseignement à l'U. Nottingham avant d'immigrer à Terre-Neuve en 1966. À St.


Cook, Michael

Michael Cook, dramaturge (Londres, Angleterre, 14 févr. 1933 -- St. John's, T.-N., 2 juill. 1994). Cook passe 12 ans dans l'Armée britannique et obtient un brevet d'enseignement à l'U. Nottingham avant d'immigrer à Terre-Neuve en 1966. À St. John's, puis dans l'isolement de l'île Random, il écrit une série de pièces captivantes sur sa terre d'adoption. Il y décrit la lutte des Terre-Neuviens pour survivre en tant que peuple dans un contexte historique et un environnement hostiles. Il y raconte aussi au quotidien la désintégration de leur langue et de leur culture uniques. Parmi ses drames historiques, notons Colour the Flesh the Colour of Dust (1971), On the Rim of the Curve (1977) et The Gayden Chronicles (1980). Parmi ses pièces les plus importantes d'une Terre-Neuve contemporaine, on compteThe Head, Guts and Soundbone Dance (1973) et Jacob's Wake (1974), où il exprime ses visions plutôt noires quant à l'avenir d'une économie basée sur la pêche et la chasse aux phoques traditionnelles, dans un contexte économique moderne. Cook écrira aussi de nombreuses pièces dramatiques pour la radio, enseignera l'anglais à l'U. Memorial pendant de nombreuses années et, en 1987, sera dramaturge résident au Stratford Festival.


//