Conseil de la recherche et de la productivité du Nouveau-Brunswick

Le Conseil de la recherche et de la productivité du Nouveau-Brunswick, un organisme de recherche et développement, est fondé en 1962 par une loi provinciale en tant que SOCIÉTÉ DE LA COURONNE.

Conseil de la recherche et de la productivité du Nouveau-Brunswick

Le Conseil de la recherche et de la productivité du Nouveau-Brunswick, un organisme de recherche et développement, est fondé en 1962 par une loi provinciale en tant que SOCIÉTÉ DE LA COURONNE.

Le Conseil encourage la recherche universitaire en technologie industrielle et scientifique grâce à des subventions. Cela se termine en 1965 au moment où le personnel du Conseil emménage dans des bureaux et des laboratoires permanents et entreprend des recherches, contre rétribution, pour des clients néo-brunswickois, canadiens, industriels étrangers et gouvernementaux.

Une section de métallurgie physique et d'essais non destructifs est fondée en 1975 pour satisfaire aux exigences technologiques du projet de centrale nucléaire de Pointe Lepreau de la Société d'énergie du Nouveau-Brunswick.

Un centre de démonstration de conception et de fabrication assistées par ordinateur est fondé en 1984 afin d'offrir un soutien technique de haut niveau à l'industrie du Nouveau-Brunswick.

En 1991, le Conseil ouvre un nouveau laboratoire d'analyse chimique, de technologie de gestion des parasites, de développement des produits alimentaires, de préparation des aliments et de recherches sur la santé des poissons.

Aujourd'hui, le Conseil exécute toujours des contrats de recherche et développement et fournit encore des services techniques spécialisés à des clients du Nouveau-Brunswick, d'ailleurs au Canada et de l'étranger. Le personnel du Conseil joue un rôle capital dans la croissance des industries du Nouveau-Brunswick et a acquis une réputation internationale d'expert en métallurgie, en science de l'alimentation, en essais analytiques, en développement de procédés et en protection des ressources naturelles.

Le centre technologique de 13 000 m2 du Conseil à Fredericton contient des laboratoires de chimie, d'alimentation, de génie mécanique et d'électronique, un atelier de fabrication, des installations pilotes pour le développement de produits et de procédés, une unité de mise en quarantaine des poissons et un centre de renseignements techniques. Les deux tiers des 110 employés du Conseil sont des scientifiques, des ingénieurs et des technologues.