Composition - Concours

Composition - Concours. De plus en plus nombreux à partir de 1950, ils sont placés sous les auspices d'organismes gouvernementaux, professionnels, éducatifs et autres.

Composition - Concours

Composition - Concours. De plus en plus nombreux à partir de 1950, ils sont placés sous les auspices d'organismes gouvernementaux, professionnels, éducatifs et autres. Les prix consistent en médailles, bourses d'études, commandes, exécutions accompagnées ou non d'un montant en espèces, ou uniquement un montant en espèces.

En 1886, la Canadian Society of Musicians organisa un concours de composition, attribuant « les points requis pour passer » à J.D. Kerrison et G.W. Strathy. Ralph Horner remporta en 1911 un trophée Earl Grey pour sa composition orchestrale Torch Dance. Par la suite, le Concours E.W. Beatty (1928), ainsi nommé en l'honneur du prés. du conseil d'administration et prés. du CP, fut ouvert aux compositeurs canadiens et étrangers; il offrait 3000 $ en prix aux meilleurs arrangements de chansons folkloriques canadiennes-françaises ou compositions inspirées de ces chansons. Les gagnants furent Arthur Cleland Lloyd (1000 $ pour Suite pour orchestre); Claude Champagne (750 $ pour Suite canadienne); George Bowles (500 $ pour Suite pour quatuor à cordes); Ernest MacMillan (250 $), Alfred Whitehead (150 $) et Irvin Cooper (100 $), tous auteurs d'arrangements de chansons pour choeur. On attribua une mention honorable à Bowles, Maud Wyatt Pargeter et Pierre Gautier. Quelques-unes des compositions primées furent jouées en mai 1928 lors du festival du CP à Québec.

Cette même année, la revue Musical Canada organisa un concours de composition pour piano qui offrait des prix de 100 $, 50 $ et 25 $. Le premier fut remporté par Leslie Grossmith pour Air de ballet, publié dans Musical Canada en juin 1929. Commencé en 1929 à l'instigation du gouverneur général, qui voulait ainsi favoriser l'originalité et reconnaître le mérite exceptionnel, la Willingdon Arts Competition comprenait en composition musicale (1931) trois catégories : violon et piano (remporté par George Bowles, mention honorable à Hector Gratton); orgue (Frank Llewellyn Harrison) et chant (Gladstone Evans).

Pendant les années 1930, des prix furent offerts par Jean C. Lallemand (Prix Jean-Lallemand, 1936-38) et la Vogt Society (Vogt Society Competition for Canadian Composers, 1938-39). En 1938, la CPRS (CAPAC) créa un concours annuel. Le premier prix consistait en une bourse de 750 $ pour étudier au TCM (RCMT). En 1941, une catégorie pour les jeunes fut ajoutée avec des bourses aux compositeurs de moins de 18 ans, bourses qui, en 1970, furent remplacées par la Bourse sir Ernest MacMillan d'un montant de 2000 $ et la Bourse William Saint Clair Low de 2000 $ également (dans chaque cas, le nom fut changé de « bourse » en « prix » en 1978). La première était destinée à des compositions pour 12 exécutants ou plus, la deuxième aux compositions de musique de chambre pour 3 à 12 exécutants. Les récompenses atteignaient un total de 6000 $ en 1978. L'ajout des Prix Hugh Le Caine (composition sur bande avec moyens électroacoustiques), Rodolphe Mathieu (solo ou duo) et Godfrey Ridout (composition chorale) porta en 1990 (dernière année du concours sous les auspices de CAPAC) leur valeur totale à 12 000 $ répartis dans 5 catégories (voir CAPAC).

En 1951, la Broadcast Music Inc. (BMI) des É.-U. inaugura un concours pour étudiants compositeurs; plusieurs Canadiens furent parmi les gagnants. BMI Canada (SDE Canada) créa en 1967 des « bourses du centenaire » pour les étudiants en composition, et, à partir de 1969, des prix annuels pour les chansonniers. La SDE annonça en 1978 un important concours de composition, le Concours de la SDE Canada pour jeunes compositeurs, et créa en 1985 le Concours pour compositeurs de jazz, décerné pour la première fois l'année suivante (voir SDE Canada - Prix de la).

En 1991, la SOCAN annonça la création de prix de composition dans deux grandes catégories en remplacement de ceux de CAPAC et de la SDE Canada. Pour les compositeurs de 30 ans et moins, elle en établissait cinq : les prix sir Ernest MacMillan (oeuvre orchestrale), Serge Garant (musique de chambre), Pierre Mercure (composition solo ou duo), Godfrey Ridout (composition chorale) et Hugh Le Caine (musique électroacoustique). Dans la catégorie des 30 ans et plus, le prix de 10 000 $ devait aller chaque années à un genre différent de composition : orchestrale (1991), chorale (1992), orchestrale (1993) et électroacoustique (1994).

Le Jewish Women's Musical Club de Winnipeg mit sur pied un concours de composition en 1950 et les gagnants furent entre autres Kenneth Winters, Lionel Greenberg et Aaron Rosenthal. À la fin des années 1950, le comité des jeunes de l'OSM inaugura un concours annuel de composition. Le TSO Junior Women's Committee subventionna deux concours pour les étudiants compositeurs; les prix, de 500 $ et 700 $ respectivement, comportaient l'interprétation des oeuvres primées. John Chong remporta le premier en 1972 pour Continuum, et Jean-Claude Paquet le deuxième en 1976, pour Metamorphosis - Beauty and the Beast - Fantasia for Orchestra.

Plusieurs organismes commanditèrent des concours occasionnellement. Ainsi, l'Université Laval remit son prix du tricentenaire (1952) à Maurice Dela pour Les Fleurs de glais. En 1955, la Fondation du Canada et l'Orchestre philharmonique d'Ottawa offrirent un prix de 500 $ pour une courte composition symphonique destinée au Festival du centenaire d'Ottawa le 5 mai 1955. Le vainqueur fut Neil McKay. En 1958, la CAPAC, conjointement avec le Festival international de Vancouver, attribua un prix de 1000 $ à Paul McIntyre pour sa cantate Judith, présentée en première au festival même. En 1963, le Quintette de cuivres de Montréal offrit un prix pour le meilleur quintette de cuivres; Thomas Legrady le remporta avec sa Suite. La Second-Century Week Composition Competition, parrainée par l'Université de Calgary et l'Université de l'Alberta en 1967, fut gagnée conjointement par John Hawkins (pour Eight Movements, 1966) et Hugh Hartwell (pour Matinée d'ivresse, 1966). En 1981, le Newfoundland and Labrador Arts Council et le dépt de musique de l'Université Memorial parrainèrent un concours pour les compositeurs d'oeuvres chorales dont le lauréat fut Michael Parker, pour Missa silvatica. Udo Kasemets remporta en 1982 un premier prix pour Ragtime au concours East Meets West de la Raga Mala Music Society de Calgary. Lors du Sound Symposium de 1984, R. Murray Schafer offrit un prix de 1000 $ pour la meilleure composition originale, que se partagèrent Jeff Johnston (12 Toned Tune) et Joe Carter et Don Wherry (Sitelines). Pour marquer l'Année internationale de la musique canadienne (1986), CAPAC offrit au total 13 000 $ de prix en souvenir de Micheline Coulombe Saint-Marcoux, soit une exécution accompagnée d'un montant en espèces dans quatre catégories différentes. Les noms des lauréats furent communiqués en 1987 : Tim Brady (Variants, composition orchestrale), Bruce Mather (Barbaresco, pièce de chambre), Alexina Louie, (From the Eastern Gate, pour harpe solo) et Paul Dolden (Melting Voices through Mazes Running, oeuvre électroacoustique). En 1987, le Canadien Robert Fleming remporta à titre posthume la New Music for New Rites Competition du diocèse anglican de la Colombie-Britannique pour son oeuvre Eucharist. Lors du concours pour oeuvre chorale lancé par l'église Saint Mary Magdalene de Toronto à l'occasion de son centenaire (1988), le premier prix (1500 $) fut décerné à José Evangelista pour son motet « O quam suavis est » et le second (1000 $) à Roland A.H. Packer pour « Sing Praises to the Lord ». En 1991, 55 oeuvres furent soumises au concours de composition du Scotia Festival of Music. Les premiers prix allèrent à Hope Lee (Nabripamo pour piano et marimba) et à Juhan Puhm (Mosaic pour petit orchestre). Le compositeur mg hynes remporta avec Essence un concours des NMC dans le cadre des célébrations du bicententaire de Mozart; l'oeuvre fut créée le 27 janvier 1991.

La SRC encouragea aussi bien les compositeurs que les auteurs de chansons pop au moyen de nombreux concours : le Concours de la chanson du SI SRC en 1950 pour les mélodies, ballades et chansons pop; « Opportunity Knocks » qui comportait une catégorie composition; le « Concours de la chanson canadienne », de 1956 à 1961 environ; le Concours de musique originale de la SRC à Ottawa pour les compositeurs, de 1964 à 1970; le CBC Song Market, de 1967 à 1972; le Concours national des jeunes compositeurs inauguré en 1973 (voir Société Radio-Canada - Concours radiophoniques 2).

Parmi d'autres concours de composition de chansons figurent le Concours Marly-Polydor de Montréal, remporté en 1949 par Lionel Daunais avec « Chanson du maître cordonnier », le Festival de la chanson de Granby, inauguré en 1969, et le Concours annuel multiculturel de la chanson qui débuta en 1974, sous les auspices des stations de radio multiculturelles CHIN, CJVB, CFMB et CKJS, de la SDE Canada et de CAPAC. Le lauréat reçoit 1500 $ et le prix Douglas McGowan pour la meilleure chanson écrite dans une langue autre que le français ou l'anglais. L'Assn des compositeurs de l'Alberta et Alberta Culture parrainèrent conjointement un concours de chanson pour célébrer le 75e anniversaire de cette province; il fut remporté par Ben et Beth deVan avec « Alberta We Love You ».

À partir de 1968, la LCComp mit à la disposition des jeunes compositeurs une bourse d'études annuelle de 250 $; après 1975 le concours devint bisannuel et le montant du prix fut doublé, mais celui de 1977 marqua la fin du projet.

Le Centre de musique canadienne a géré trois prix destinés aux compositeurs. Le John Adaskin Memorial Award, attribué pour la première fois en 1964, consiste en une commande de 500 $ pour une oeuvre de musique de chambre. John Hawkins (1968), John Rea (1970), Edward Dawson (1972) et Tomas Dusatko (1975) furent parmi les gagnants. Le Prix de création artistique de la Fédération canadienne des femmes diplômées d'universités, créé en 1969, offre annuellement un montant de 750 $, aussi pour une oeuvre de musique de chambre d'un jeune compositeur, mais il est tenu compte de l'ensemble de sa production. Les lauréats ont été Hugh Hartwell en 1970, Paul Crawford en 1971, Donald Steven en 1972, Denis Lorrain en 1973, Peter Paul Koprowski en 1975, Patrick Cardy en 1976, James Hiscott en 1977, Michael Maguire en 1978, Kristi Allik en 1979, John Burke en 1980, Daniel Foley en 1981, John Winiarz en 1982, Anthony Genge en 1983, Denis Dion en 1984, Keith Hamel en 1985 et Ronald Smith en 1988. Dans la mesure du possible, le Centre MC organise également la création et la diffusion à la radio de la SRC des oeuvres commandées pour le prix Adaskin et celui des Femmes diplômées d'universités. La troisième récompense décernée par le Centre fut en 1978 l'Alberto Guerrero Memorial Prize au montant de 2000 $, pour la composition d'une oeuvre pour piano par un citoyen canadien de moins de 35 ans. Le lauréat fut Edward Arteaga.

En 1960, la FCAPM décerna à Maurice Dela un prix de composition pour son Quatuor à cordes no 1. Pour son congrès de 1991 à Halifax, elle organisa deux concours de musique originale : l'un ouvert aux compositeurs des Provinces atlantiques seulement (oeuvres chorales); l'autre ouvert à tous (piano quatre mains). Son concours annuel de composition de la Semaine de musique canadienne fut créé en 1970. La SMEA a présenté des prix pour des compositions musicales de tous genres à des musiciens d'âge scolaire. La Guitar Society de Toronto conduisit un concours de composition à l'intérieur de « Quest for New Music », dans le cadre de ses festivals de guitare triennaux.

Le Prix Robert Fleming (à l'origine Prix Robert Fleming pour jeunes compositeurs), fut créé en 1978 à la mémoire du compositeur. Il est ouvert aux étudiants en composition de troisième cycle. Le Conseil canadien de la musique en assurait au début la gestion; le CAC en assuma la responsabilité en 1991. Le lauréat reçoit le produit des intérêts annuels d'un fonds de 10 000 $ créé par des amis du compositeur. Les gagnants furent notamment André Lamarche (1979), Denys Bouliane (1980), Anthony Genge (1981), Richard Gibson (1982), Denis Dion (1983), (prix non décerné en 1984), Gilles Gobeil et David Parsons (1985), Guy Perron (1986), Jean Lesage (1988) et Jacques Tremblay (1991).

Parmi d'autres concours annuels inaugurés dans les années 1970 figurent l'Okanagan Music Festival for Composers, créé en 1973 par Jean Coulthard et Alys Monod, dont les concours s'adressent à quatre catégories : élémentaire, secondaire, universitaire et pour tous. Il comprend des prix en espèces, des bourses d'études et l'exécution d'oeuvres primées. Le Prix Jules-Léger pour la nouvelle musique de chambre, fondé en 1978, fut nommé d'après le gouverneur général du Canada de 1974 à 1979. Le Concours de composition Arthur-Romano (pour saxophone) eut lieu à l'UQTR en 1978. Les Concours de musique du Canada lancèrent un concours national de composition en 1979. Plusieurs organismes établirent des concours de composition annuels ou bisannuels durant les années 1980. À l'intention des compositeurs manitobains, Music Inter Alia en créa un accompagné d'un prix en espèces et d'une exécution en 1981. La Manitoba Composers Assn lança son concours SATORI pour compositeurs canadiens en 1986. Une exécution et un prix en espèces étaient accordés dans quatre catégories de musique : chorale, de chambre, électroacoustique et orchestrale. La Vancouver New Music Society créa un concours bisannuel pour les jeunes compositeurs de la Colombie-Britannique, tenu pour la première fois en 1985, et un second groupe de musique nouvelle, les Événements du neuf, fondèrent leur Tribune nationale des jeunes compositeurs la même année. L'Amadeus Choir de Scarborough, Ont., lança un concours annuel de cantiques de Noël en 1987. Les prix, dont une exécution, sont décernés dans sept catégories. En 1979, l'Alliance for Canadian New Music Projects établit un concours à l'intention des jeunes compositeurs, comportant la remise de la bourse Patricia Elliott. Il prit fin en 1987.

La liste qui suit comprend quelques noms de Canadiens lauréats de concours à l'étranger:

1928 Gena Branscombe, League of American Pen Women; prix annuel pour la meilleure composition écrite par une femme : Pilgrims of Destiny.

1938 et 1939 Alexander Brott, prix Elizabeth Sprague Coolidge pour la composition d'une oeuvre symphonique : Two Symphonic Movements (1938), Oracle (1939).

1941 André Mathieu, New York Philharmonic Centennial Competitions : Concertino no 2.

1944 Eldon Rathburn, Los Angeles Young Artists' Competition; premier prix : Symphonette.

1948 John Weinzweig, Concours de composition des Jeux olympiques; médaille d'argent pour la musique de chambre : Divertimento no 1.

Alexander Brott, Concours de composition des Jeux olympiques; médaille de bronze : War and Peace.

1954 Colin McPhee, Prix de l'American Academy of Arts and Letters : Tabuh-Tabuhan.

1955 Clermont Pépin, Radio-Luxembourg; deuxième prix : Le Rite du soleil noir.

1961 S.C. Eckhardt-Gramatté, GEDOK (concours international des compositrices), Mannheim; premier prix ex aequo : Triple Concerto.

1965 Pierre Mercure, Concours international pour une oeuvre symphonique, Cava dei Tirreni; premier prix : Triptyque.

Harry Somers, même concours que ci-dessus; Prix de la critique : Movement for Orchestra.

1966 Oskar Morawetz, même concours que ci-dessus; Prix de la critique : Sinfonietta pour instruments à vent.

S.C. Eckhardt-Gramatté, GEDOK (concours international des compositrices); un prix attribué au Quatuor à cordes no 3.

Hector Gratton, Concours de marches de la radio de Bruxelles : Les Draveurs pour harmonie.

1967 Sydney Hodkinson, Prix de composition du prince Pierre de Monaco : Caricatures.

1969 Marc Fortier, Concours de composition Ferdinando Ballo, Milan; grand prix : Un doigt de la lune.

Otto Joachim, Prix Paul-Gilson de la Communauté radiophonique des programmes de langue française : Illumination II.

John Rea, Concours international de musique de ballet, Genève; troisième prix : Les Jours / The Days.

1972 Thomas Schudel, Concours international de composition symphonique de Trieste; premier prix : Symphonie no 1.

1974 José Evangelista, Confederación Espanola de Cajas de Ahorros, Madrid; premier prix : En guise de fête.

1975 Gregory Levin, Prix Viotti : Crossroads.

1976 Marjan Mozetich, Concours international des compositeurs Gaudeamus, Hollande; deuxième prix : It's in the Air pour quintette à vent.

1977 Denis Lorrain, prix spécial de composition Prométhée, Lourdes, France : Extrema.

Raymond Pannell, prix d'opéra pour la télévision de Salzbourg; premier prix : Aberfan.

1980 R. Murray Schafer, Prix international Arthur-Honegger : Quatuor à cordes no 1.

1981 Linda Bouchard, concours NACUSA; premier prix : Ma lune maligne.

Ka Nin Chan, concours de composition de la Société internationale de cor; premier prix : The Everlasting Voice.

1982 Denys Bouliane, concours de la Fondation Gaudeamus : Jeu de société.

Ka Nin Chan, Concours international des compositeurs Bartók, Budapest; deuxième prix : Quatuor à cordes no 2 (premier prix non décerné).

José Evangelista, Prix extraordinaire du ministère de la Culture d'Espagne : Vision.

1983 Raymond Luedeke, Percussive Arts Society Composition Contest, Illinois; premier prix : Fancies and Interludes IV.

1984 Sydney Hodkinson, American Harp Society Composition Competition; deuxième prix : Papillons.

1985 Glenn Buhr, Concours international Pro Loco Corciano, Italie; premier prix : Epigrams.

Christian Calon, Concours international Luigi Russolo, Varese; un prix : Portrait d'un visiteur.

John Celona, Concours international de musique électroacoustique, Bourges, France; premier prix : Possible Orchestras (at the 21st Harmonic).

Alan Torok, All-Japan Guitar Concours, section composition; deuxième prix : Sonata Ritmica.

1986 Glenn Buhr, concours de l'American Harp Society; premier prix : Tanzmusik.

Ka Nin Chan, Alienor Composition Competition, Washington, D.C.; trois prix : Phantasmagoria.

Michael Colgrass, Sudler International Wind Band Composition, et concours de la National Band Assn; premier prix : Winds of Nagual.

1987 James Dowdy, International Trumpet Guild Composition Competition; premier prix : Movement for Trumpet and Organ.

Tomas Dusatko, International New Music Composer's Competition, New York; troisième prix : Traces of Becoming.

Gilles Gobeil, NEWCOMP (New England Computer Arts Assn International Competition; deuxième prix : Rivage.

Denis Lorrain, même concours que ci-dessus; ... black it stood as night.

Wesley Wraggett, Concours international Luigi Russolo, Varese; deuxième prix : Le Jardin de la cour.

1988 Christian Calon, NEWCOMP; La Disparition.

1989 Denys Bouliane, Forum Junger Komponisten, Radio ouest-allemande; premier prix : Le Cactus rieur et la damoiselle qui souffrait d'une soif insatiable.

Gilles Gobeil, Concours international Luigi Russolo, Varese; deuxième prix : Voix blanche.

1990 Paul Dolden, Concours international de musique électroacoustique, Bourges; premier prix : Below the Walls of Jericho.

Rodney Sharman, Prix Kranichsteiner, Darmstadt.

1991 James Harley, Concours international de compositeurs Lutoslawski, Varsovie; deuxième prix : Windprints (premier prix non décerné).

Chris Paul Harman, Tribune internationale des compositeurs; premier prix : Iridescence.

Les M. Sabina, International Assn of Jazz Educators Composition Competition : Santiago Side-Step.


Lecture supplémentaire

  • CMCentre. Canadian and International Competitions/Concours canadiens et internationaux (Toronto 1976)