Come by Chance

Come by Chance (Terre-Neuve-et-Labrador), constituée en tant que ville en 1969; population de 228 habitants (recensement de 2016), de 247 (recensement de 2011). Elle est située à la tête de la baie de Plaisance, sur l’isthme d’Avalon.



Établissement et développement

En 1612, John Guy nomme l’endroit Passage Harbour. Le nom Come by Chance apparaît pour la première fois en 1706. Il ferait peut-être allusion à la découverte fortuite de ce port. Malgré l’implantation d’une station télégraphique au début du 20e siècle, cette localité se vide presque complètement à la fin des années 1930. On décide alors d’y construire un petit hôpital, en raison de sa position au centre de la région de la baie de la Trinité et de la baie de Plaisance.

Économie

La localité de Come by Chance acquiert une envergure nationale durant les années 1970, avec la construction d’une raffinerie de pétrole d’une capacité quotidienne de 16 000 m3. Ce complexe, d’une valeur de 120 millions de dollars, comprend deux réservoirs de stockage de pétrole brut de 95 000 m3, un embranchement de chemin de fer, un terminal pétrolier en eaux profondes et la raffinerie comme telle, laquelle entre en service en décembre 1973. Toutefois, à la suite de quelques défaillances d’équipement et après avoir perdu sa source d’approvisionnement, l’entreprise déclare faillite en 1976 et ferme ses portes.

Elle est vendue en juillet 1980 à Petro-Canada, qui la revend en 1986 pour la somme de 1 $ à la compagnie Newfoundland Energy Ltd. Cette dernière, dont le siège social est situé aux Bermudes, relance la production en août 1987. Aujourd’hui, la raffinerie est la propriété de North Atlantic Refinery Ltd. et reste un employeur important À Come by Chance se trouve aussi l’un des plus importants ports du Canada en termes de tonnage.