Chatham Coloured All-Stars

Constitués pendant la Crise des années 1930, les Chatham Coloured All-Stars (1932-1939) étaient la première équipe ontarienne du baseball organisé à être formée uniquement de Noirs. Composés surtout d’hommes de la ville de Chatham, dans le sud-ouest de l’Ontario, en 1934, les All-Stars sont devenus la première équipe composée uniquement de Noirs à gagner le championnat provincial de la Provincial Ontario Baseball Amateur Association (OBAA). 



Chatham Coloured All-Stars

Les Chatham Coloured All-Stars dans le Windsor Star en 1935. (avec la permission de Flora MacDonald, flickr)

Historique et origines

Jusqu’à la fin des années 1940, les joueurs de baseball noirs n’ont pas le droit de jouer dans les ligues majeures au Canada et aux États-Unis (voir aussi Jackie Robinson et les Royaux de Montréal). Même ceux qui ont l’occasion de jouer pour les équipes de Blancs au niveau communautaire ou même amateur reçoivent un accueil hostile et inamical. Le baseball est un sport populaire pendant les années 1930. C’est particulièrement le cas parmi les communautés noires. La communauté noire du quartier est de Chatham ne fait pas exception.

Les Chatham Coloured All-Stars sont composés d’un groupe d’amis qui jouent au baseball dans le parc Stirling, dans l’est de Chatham. L’équipe voyage souvent dans d’autres villes ontariennes pour jouer des parties hors concours contre des équipes de Blancs, ce qui permet aux joueurs de gagner un peu d’argent. En 1933, Archie Stirling, un homme d’affaires de Chatham et le représentant local de l’OBAA, remarque la prouesse et le talent des Chatham Coloured All-Stars. Il réussit à les faire accepter dans la ligue de baseball de la ville, où ils ont l’occasion d’affronter des équipes de Blancs.

Les All-Stars gagnent rapidement en popularité et s’attirent l’attention des journalistes locaux, qui les trouvent très compétents, dévoués et passionnants à regarder. En 1934, pendant la deuxième année de participation des All-Stars à la ligue, l’équipe remporte le championnat provincial dans la division intermédiaire B. À la série finale, elle joue contre les Penetang Shipbuilders de Penetanguishene, en Ontario, et remporte la partie avec un résultat de 13 à 7. Elle devient alors la première équipe de Noirs à remporter le titre de champion OBAA.

Membres

Les joueurs qui constituent les Chatham Coloured All-Stars sont des athlètes talentueux et compétents. Les Harding, une famille très sportive, compte quatre membres dans l’équipe, Len, Andy, Carl et Wilfred (surnommé « Boomer »). Len Harding est voltigeur de centre et devient plus tard le gérant de l’équipe. Andy se joint à l’équipe en 1935, après la victoire au championnat de l’OBAA, et joue aussi dans le champ extérieur. Le frère aîné, Carl Harding, participe à quelques parties avec les All-Stars, mais part dans d’autres villes ontariennes, où il joue dans des équipes de baseball et de hockey.

Le plus célèbre de la famille Harding est Wilfred « Boomer » Harding (1915-1991), qui joue en première base. En 1946, il devient le premier joueur noir à jouer dans la Ligue internationale de hockey. Son incroyable carrière sportive dure plus de 50 ans et inclut une médaille d’honneur d’or (un prix de reconnaissance décerné lors d’une année olympique) qu’il reçoit à l’occasion des Jeux olympiques de 1988. Boomer est aussi le premier facteur noir de Chatham. Son frère Andy est le premier policier noir de la ville. Boomer est intronisé dans le Temple de la renommée des sports de Chatham, à titre posthume, en 2003.

Earl « Flat » Chase (1910-1954) est un autre joueur des All-Stars. Originaire de Buxton, en Ontario, il grandit à Windsor. Un lanceur et l’un des frappeurs les plus puissants de l’équipe, il établit des records pour le nombre de coups de circuit partout dans le sud de l’Ontario. Le lanceur Wellington « Willie » Shaugnosh (1914-1982) est un Autochtone de l’île de Walpole, dans le sud-ouest de l’Ontario. Il se joint à l’équipe en 1935, une année après la victoire au championnat de l’OBAA. Ferguson Jenkins père (1909-1996), qui vient de Windsor et qui se joint à l’équipe en 1935, est voltigeur de centre. Il est le père de la légende du baseball canadien Ferguson « Fergie » Jenkins fils, qui naît à Chatham et qui est le premier joueur canadien à être intronisé dans le Temple de la renommée du baseball.

Les All-Stars comptent également des joueurs venant de Detroit : Don Washington et Don Tabron sont receveur et arrêt-court, respectivement. Les autres membres de l’équipe sont les frères Robbins, Stanton et Hyle, Cliff Olbey, Gouy Ladd, Ross Talbot, Sagasta Harding et King Terrell. Le personnel entraîneur comprend Louis Pryor, Percy Parker et le gérant de l’équipe, Joe « Happy » Parker.

Wilfred “Boomer” Harding

Wilfred (Boomer) Harding en 1934. (avec la permission de Wikimedia Commons)

Discrimination

À la même époque où les lois Jim Crow imposant la ségrégation raciale sont pratique courante aux États-Unis, les Canadiens noirs sont confrontés quotidiennement à la discrimination raciale, aux difficultés et aux obstacles imposés par le racisme et même à la ségrégation (voir aussi Viola Desmond). Contrairement à leurs homologues blancs dans la ligue, les Chatham Coloured All-Stars se heurtent à de nombreux obstacles et défis d’ordre racial, tant sur le terrain qu’ailleurs. Certains joueurs font l’objet des propos racistes de la foule pendant les parties, subissent les décisions contestables des arbitres et on leur interdit d’entrer dans des restaurants et des hôtels lorsqu’ils voyagent pour des parties jouées à l’étranger. De plus, les joueurs adversaires essaient délibérément de les blesser. À au moins une occasion, les partisans de l’équipe adverse leur lancent des roches après une partie gagnée par les All-Stars. Cependant, l’équipe réussit à surmonter les obstacles et les difficultés d’ordre racial : elle établit des records, gagne l’amour de sa ville – où sa popularité augmente – et marque à jamais le baseball en Ontario.

Autres séries de championnats

Les Chatham Coloured All-Stars jouent tout au long des années 1930. Après leur victoire au championnat de l’OBAA en 1934, ils se qualifient pour les séries de championnats à deux autres occasions. En 1935, ils remportent le championnat de la division intermédiaire A du Western Counties Baseball Association, grâce à leur victoire contre une équipe de Strathroy, en Ontario. En 1939, ils jouent contre l’équipe de Meaford aux finales ontariennes. En raison d’un problème lié au lieu de la partie, aucune des deux équipes ne remporte le championnat.

Équipes d’après-guerre

Lorsque la Deuxième Guerre mondiale éclate en 1939, certains joueurs des All-Stars, dont Andy Harding, son frère Wilfred « Boomer » Harding et l’entraîneur Louis Pryor, quittent l’équipe pour servir comme soldats canadiens. Pendant les années 1940 et 1950, nombre d’anciens joueurs des All-Stars jouent pour d’autres équipes communautaires. En 1946, Boomer Harding devient gestionnaire d’une nouvelle équipe, les Taylor AC, qui comprend quelques-uns de ses anciens coéquipiers, notamment son frère Andy, King Terrell, Earl « Flat » Chase et Gouy Ladd. Les Taylor AC deviennent les Taylor AC Panthers au début des années 1950 et changent leur nom une autre fois pour devenir les Kent Panthers. Les fils de certains anciens joueurs des All-Stars, comme Earl « Flat » Chase et l’entraîneur Louis Pryor, jouent pour les Kent Panthers.

Héritage et importance

Même s’ils ne font équipe que pendant sept ans, les Chatham Coloured All-Stars réussissent à laisser une marque durable à une époque difficile et hostile pour les Canadiens noirs. Ils persistent malgré les obstacles qui se dressent devant eux et laissent un héritage d’espoir, de persévérance et de force. En 1984, à l’occasion du 50e anniversaire de leur victoire au championnat de l’OBAA en 1934, la Ville de Chatham présente des plaques commémoratives aux membres survivants de l’équipe : Sagasta Harding, Don Washington, Don Tabron, Hyle Robbins, Cliff Olbey et Wilfred « Boomer » Harding.

En avril 2001, lors d’un hommage spécial aux ligues de Noirs et à leur contribution au baseball, les Blue Jays de Toronto portent des répliques du chandail des Chatham All-Stars dans une partie au Shea Stadium, où ils affrontent les Mets de New York, qui portent le chandail des Cubans de New York. En 2002, les Blue Jays rendent hommage aux All-Stars en portant des répliques de leur chandail lors d’une partie à domicile. Les descendants de certains joueurs des All-Stars sont présents à la partie et les deux derniers membres survivants, Sagasta Harding et Don Tabron, lancent la première balle, avec le fils d’Earl « Flat » Chase, Horace.