Centre de conservation de la nature Mont-Saint-Hilaire

Le Centre de conservation de la nature Mont-Saint-Hilaire, administré par l'Université McGill, comprend le mont Saint-Hilaire (l'une des 10 collines montérégiennes, située à 35 km à l'est de Montréal), qui s'élève à 411 m au-dessus de la rivière Richelieu et s'étend sur 11 km2.

Le Centre de conservation de la nature Mont-Saint-Hilaire, administré par l'Université McGill, comprend le mont Saint-Hilaire (l'une des 10 collines montérégiennes, située à 35 km à l'est de Montréal), qui s'élève à 411 m au-dessus de la rivière Richelieu et s'étend sur 11 km2. La montagne a été formée il y a environ 100 millions d'années par l'intrusion de roches ignées dans les couches sédimentaires, qui ont été supprimées depuis par les processus d'érosion, dont la glaciation. Les nombreux sommets de la montagne entourent le lac Hertel (36 ha), qui est drainé par un petit ruisseau. Les variations d'altitude et de climat favorisent la croissance d'une végétation où dominent les peuplements de pins, de chênes, d'érables, de hêtres et de bouleaux. Parmi les espèces animales, on retrouve 41 espèces de mammifères (dont la mouffette, le renard, le raton laveur, le porc-épic, le rat musqué, l'écureuil, le cerf) ainsi que 178 espèces d'oiseaux (dont le grand pic, la paruline, le faucon, la bernache du Canada).

Les Iroquois vivaient des ressources de la montagne jusqu'à ce que les pionniers français commencent à en exploiter le bois et l'énergie hydraulique vers 1700. Après 1844, la famille Campbell y exploite un centre touristique jusqu'en 1913, année où le brigadier A.H. Gault s'en porte acquéreur. Il protège les qualités naturelles de son domaine, qu'il lègue à l'U. McGill en 1958. Depuis ce temps, le mont Saint-Hilaire est consacré à la protection de l'environnement, à la recherche scientifique, à l'éducation et aux loisirs. En 1960, il devient une réserve d'oiseaux migrateurs et, en 1978, il est reconnu par l'UNESCO comme première réserve de la biosphère du Canada. La zone ouest, où se trouve un centre de la nature de 6 km2 qui donne accès à 24 km de sentiers, reste ouverte au public toute l'année.