Castors

Groupe de conservateurs dissidents ultramontains (voir ULTRAMONTANISME) formé en 1882. Les castors s'opposent aux premiers ministres conservateurs québécois J.A. CHAPLEAU et J.A. MOUSSEAU, qu'ils accusent de les avoir évincés du pouvoir en s'alliant aux libéraux modérés.

Castors

Groupe de conservateurs dissidents ultramontains (voir ULTRAMONTANISME) formé en 1882. Les castors s'opposent aux premiers ministres conservateurs québécois J.A. CHAPLEAU et J.A. MOUSSEAU, qu'ils accusent de les avoir évincés du pouvoir en s'alliant aux libéraux modérés. Le groupe rejette l'administration laxiste du gouvernement, sa collaboration avec des hommes d'affaires sans scrupules et sa préférence pour Québec au lieu de Montréal, surtout dans les questions relatives aux universités. C'est François-Xavier-Anselme Trudel qui dote le groupe de ce nom en signant son pamphlet intitulé Le Pays, le parti et le grand homme (1882) du pseudonyme « Castor ». Le groupe manque de structure et reste donc un mouvement marginal jusqu'à sa disparition à la fin du XIXe siècle.