Canadian Brass

Fondé en 1970 sous le nom de Canadian Brass Ensemble, le quintette Canadian Brass comprend les trompettistes Stuart Laughton et William Phillips, le corniste Graeme Page, le tromboniste Eugene Watts et le tubiste Charles Daellenbach. En 1971, le groupe prend le nom de Canadian Brass.

Canadian Brass

Fondé en 1970 sous le nom de Canadian Brass Ensemble, le quintette Canadian Brass comprend les trompettistes Stuart Laughton et William Phillips, le corniste Graeme Page, le tromboniste Eugene Watts et le tubiste Charles Daellenbach. En 1971, le groupe prend le nom de Canadian Brass. Ronald Romm succède alors à Laughton et, l'année suivante, Fred Mills, à Phillips. L'ensemble demeure le même jusqu'en 1983, année où Martin Hackleman remplace Page. En 1986, Hackleman part et est remplacé par David Ohanian et, en 1996, Fred Mills cède sa place à Jens Lindemann.

Les membres du groupe, qui sont à l'origine musiciens de l'Orchestre philharmonique de Hamilton, deviennent artistes résidents du BANFF CENTRE. Leur première tournée européenne avec les Festival Singers en 1972, subventionnée par le gouvernement canadien, les lance bientôt dans une carrière internationale des plus brillantes qui les mène, notamment, aux festivals de Paris et d'Édimbourg, au Centre Kennedy, ainsi que dans des tournées en Chine, en Angleterre, en Europe, au Japon, en Australie, en Indonésie, à Hong Kong et en ex-URSS. Ils font aussi plusieurs apparitions dans des émissions de radio et de télévision à l'étranger. En plus d'être de magnifiques musiciens, les membres du quintette sont réputés pour leur bonne humeur sur scène.

Le Canadian Brass a joué avec les grands orchestres symphoniques du Canada et a déterré plusieurs oeuvres peu connues de grands compositeurs. L'ensemble a commandé et exécuté en première de nombreuses oeuvres de compositeurs canadiens. La longue liste de ses disques témoigne nettement de l'envergure de son répertoire, de sa polyvalence et de son habileté. Le Canadian Brass utilise un ensemble d'instruments plaqués or que lui a fabriqué Renold Schilke. En 1996, les membres offrent au Bata Shoe Museum de Toronto les cinq paires d'espadrilles blanches qui font leur marque de commerce.