Bornstein, Eli

Eli Bornstein, artiste et professeur (Milwaukee, Wisconsin, 28 déc. 1922). Après des études à l'U. du Wisconsin, il commence à enseigner à l'U. de la Saskatchewan en 1950, où il deviendra chef du département d'arts visuels en 1963.

Bornstein, Eli

Eli Bornstein, artiste et professeur (Milwaukee, Wisconsin, 28 déc. 1922). Après des études à l'U. du Wisconsin, il commence à enseigner à l'U. de la Saskatchewan en 1950, où il deviendra chef du département d'arts visuels en 1963. Dans ses premières oeuvres, qui remontent aux années 50, il commence par produire de petits bas-reliefs blancs. Puis, il évolue lentement vers des oeuvres plus grandes et plus complexes, aux surfaces qui se projettent plus loin dans l'espace et pour lesquelles il n'emploie que des couleurs primaires.

En 1954, Bornstein découvre les oeuvres de Charles Biederman, une expérience qui vient confirmer son orientation artistique et ses principales influences : Claude Monet et Paul Cézanne, ainsi que le cubisme et le constructivisme. En 1957, durant une voyage en Europe, il rencontre Jean Gorin, Joost Baljeu, Anthony Hill, Kenneth et Mary Martin, Victor Pasmore et Georges Vantongerloo. De retour à Saskatoon, Bornstein décide d'explorer les rapports entre la forme, la couleur et la structure en créant des oeuvres à trois dimensions.

Au cours des années 60, il commence à travailler avec un sol (ou géométral) coloré et une plus vaste palette de couleurs. En 1966, il produit ses premiers reliefs à plan double, puis travaille à des reliefs à plans multiples. Les oeuvres structuralistes de Bornstein font appel à des éléments appartenant à la fois à la peinture et à la sculpture afin de faire évoluer et de pousser plus loin la tradition paysagiste. Citoyen canadien depuis 1972, Bornstein fonde et publie, en 1960, une revue internationale d'art, The Structurist.