Royal Victoria Hospital

Le Royal Victoria Hospital, Montréal, est un hôpital universitaire affilié à l'Université McGill. Situé sur le flanc sud du mont Royal, son bâtiment original est l'illustration par excellence de l'architecture hospitalière canadienne en pavillons. Après sa fondation en 1887 par Lord Mount Stephen (George STEPHEN) et Lord Strathcona (Donald SMITH), l'établissement moderne évolue sous l'égide d'experts réputés en médecine, en architecture et en administration. Le professeur Maude ABBOTT, la surintendante des services infirmiers Mabel Hersey, le chirurgien Edward William ARCHIBALD, le neurologue Wilder PENFIELD et le chirurgien thoracique Norman BETHUNE ont contribué à l'excellente réputation de l'hôpital en tant que centre de soins cliniques et de recherche.

L'hôpital original, qui ouvre ses portes le 2 décembre 1893, est conçu par l'architecte britannique Henry Saxon Snell. À l'exemple du modèle international de structure d'hôpital en pavillons, le Royal Victoria est un complexe en forme de U faisant face au sud. Ses deux ailes Nightingale à aires ouvertes et sur plusieurs étages sont reliées par passerelles au bâtiment administratif central. Les ailes sont conçues de façon à minimiser la propagation des maladies par l'apport d'air frais et de lumière, tout comme les élégants solariums garnis de fer forgé à l'extrémité de chaque aile, qui offrent une vue sur le centre-ville de Montréal, le fleuve Saint-Laurent et, au loin, le Vermont. En raison de son groupement pittoresque, de ses toits très inclinées, de ses détails inspirés des châteaux et de sa ressemblance avec le Royal Infirmary d'Edimbourd, le bâtiment original de l'hôpital Royal Victoria est parfois qualifié d'architecture de style baronnial écossais. Il se pourrait que Snell ait adapté son style pour plaire aux fondateurs et aux premiers administrateurs d'origine écossaise, comme John J.C. Abbott et James Ross.

Pour répondre aux exigences technologiques de la médecine moderne, une série d'ajouts conçus par des architectes locaux et internationaux viennent compléter le modèle esthétique créé par Snell. Parmi les plus notables, notons la résidence des infirmières (1906) réalisée par Edward et W.S. MAXWELL, le Ross Memorial Pavilion (1916) et le Royal Victoria Montreal Maternity Pavilion (1926), créé par Stevens et Lee. L'Institut et hôpital neurologique de Montréal, établissement associé conçu par Ross MacDonald, est construit en 1934, à l'est du Royal Victoria, près de l'Institut de pathologie de Hydes, qui date de 1924. En raison de l'inclinaison du terrain, ces différents ajouts à l'hôpital semblent indépendants, mais ils sont en réalité reliés au bâtiment conçu par Snell par un ensemble sophistiqué de passerelles et de corridors souterrains.

Après la Deuxième Guerre mondiale, les ajouts au Royal Victoria suivent la tendance du modernisme international. Par exemple, les massives ailes médicale (1956) et chirurgicale (1959), créées par la firme montréalaise Barott Merrett Montgomery Barrott, ont été conçues pour donner un arrière-plan neutre et sans décoration à l'hôpital Royal Victoria, plutôt que d'imiter son architecture originale. En 1994, l'hôpital célèbre son premier siècle d'existence par la construction du pavillon du Centenaire, conçu par Petrucci Larose. Il comprend un service des Urgences à la fine pointe de la technologie, une unité de soins intensifs et un centre de naissance.

L'avenir du Royal Victoria est incertain. En 1997, il fusionne volontairement avec l'Institut neurologique de Montréal, l'Hôpital de Montréal pour enfants, l'Hôpital général de Montréal et l'Institut thoracique de Montréal pour devenir le Centre universitaire de santé McGill (CUSM). De même, en 1997, la résidence des infirmières, qui datait de 1906 et qui avait été agrandie et baptisée pavillon Hersey, est déclarée Lieu historique national. Le CUSM prévoit libérer ses bâtiments historiques et emménager dans un nouvel établissement qui sera érigé dans un ancien dépôt de gare. (VoirARCHITECTURE DES HÔPITAUX, CONSERVATION DU PATRIMOINE).