Elias Koteas

Elias Koteas, acteur (Montréal, 11 mars 1961). Acteur intense et troublant d'ascendance grecque, Elias Koteas étudie au collège Vanier de Montréal en vue de faire carrière en génie civil ou en architecture. Avant la fin de ses études, il commence à suivre des cours d'art dramatique qui l'amènent à faire une demande d'admission à l'American Academy of Dramatic Arts de New York en 1981.

Il est membre de la compagnie de production de cette institution en 1983-1984 et fréquente le prestigieux Actors' Studio de New York, où il a pour professeure Ellen Burstyn. Il commence à obtenir des rôles de scène, surtout dans la première nord-américaine de la pièce Le Baiser de la femme araignée. De petits rôles au cinéma suivent; le premier dans One Magic Christmas de Phillip Borsos (1985), puis dans La Vie à l'envers et dans un film de Francis Ford Coppola, Jardins de pierre (les deux en 1987). Coppola retient encore les services de Koteas dans Tucker (1988), et l'acteur joue Aristote Onassis, jeune, dans le téléfilm Onassis: The Richest Man in the World (1988).

Le rôle qui le révèle est celui du journaliste d'enquête canadien Victor Malarek dans l'histoire vécue Malarek (1989). Quoique le film ait été fait d'abord pour la télévision, la prestation d'Elias Koteas est tellement marquante que le film sort dans quelques salles et reçoit deux mises en candidature aux prix GÉNIE, celui de la meilleure réalisation, et celui du meilleur acteur pour Koteas. Après ce succès, Koteas obtient le rôle de Casey Jones dans deux des films jeunesse extrêmement populaires Les Tortues Ninja (1990, 1993), et il est en vedette avec Christopher Walken et Viggo Mortensen dans La Prophétie (1995).

Revenu au Canada, son travail gagne en profondeur et Koteas s'attire des louanges comme acteur dramatique pour son rôle d'expert en sinistre tourmenté dans L'expert en sinistre (1991) d'Atom EGOYAN et celui du disc-jockey sinistre d'un club de danseuses dans Exotica (1994), du même réalisateur, un rôle d'ailleurs qui lui a valu une deuxième mise en candidature aux prix Génie.

En 1996, David CRONENBERG fait jouer à Koteas le rôle de Vaughan, le médecin obsédé par les collisions dans Collision film à la fois très applaudi et très critiqué. Ce travail combiné à une gravité à l'écran comparable à celle de Robert DeNiro établit solidement Elias Koteas dans l'industrie, lui valant des rôles divers dans des films importants tels que Bienvenue à Gattaca (1997), Un Élève doué (1998), Le Témoin du mal (1998) et La Ligne rouge (1999). Il gagne un prix Génie de meilleur deuxième rôle pour sa prestation dans Ararat (2002), le film d'Egoyan sur le génocide arménien.

À la télévision, Elias Koteas tient un rôle dans le drame familial d'Horton Foote, The Habitation of Dragons (1992), joue le tueur en série notoire Gary Gilmore dans le téléfilm Shot in the Heart (2001) à HBO, et apparaît dans la minisérie Trafic humain (2004). Il bénéficie d'une participation spéciale dans le dernier épisode de la saison 2006 de la série populaire House sous les traits d'un patient dérangé qui tire sur le médecin revêche joué par Hugh Laurie. En 2008, Koteas tient un rôle qui revient dans deux épisodes de la série policière Les experts Manhattan et il joue dans État de grâce (Saving Grace).

Il joue le rôle de Monsieur Gâteau dans le film d'Hollywood L'Étrange Histoire de Benjamin Button (2008). Il joue dans de nombreux autres longs-métrages, notamment dans Defendor (2009) et Shutter Island (2010). Il a personnifié le colonel Xavier Marks, un médecin dans les forces alliées, basé en Afghanistan, dans la télésérie canadienne, Combat Hospital ((2011).